EURST

The European Street of Community Manager

La question est récurrente, qu’est ce qu’est un bon community manager et quelles sont ses qualités  ? La réponse n’est pas simple car les compétences demandées évoluent sans cesse selon les structures. Cependant, même si les attentes du marché fluctuent, le CM doit dans tous les cas développer certaines compétences.

5 qualités à avoir

En plus de ces principales qualités, il est nécessaire d’avoir parfois plus que de la connaissance. On peut notamment évoquer la créativité, car tous les CM ne sont pas créatifs car il est souvent question d’une pré-disposition.

1. Être passionné et curieux

La première qualité est évidemment d’être passionné par son métier, d’autant plus qu’il est particulièrement chronophage (le métier ne s’arrête pas à la sortie de l’entreprise).

Chacun des réseaux sociaux de la société continue de vivre hors horaires habituels de travail. La communauté interagit, elle pose questions, commente, etc. Pour toutes ces raisons, le CM doit rester en veille et intervenir si c’est nécessaire.

De plus, il  faut être curieux pour développer son apprentissage. Cela permet aussi de mieux comprendre le métier dans la durée car la curiosité incite à analyser, comprendre et regarder ce qui se fait ailleurs.

2. Être multi-compétent

Le CM est partiellement formé sur plusieurs pôles qui lui permettront d’exercer au travers de plusieurs compétences. On pense notamment au marketing digital, à la gestion d’un blog, à la maîtrise des réseaux sociaux, l’animation de communauté, la rédaction web, etc.

Il a donc intérêt à avoir 2 à 3 spécialités pour solidifier son rôle. 

3. Être en veille sur son secteur et sa discipline

Un bon CM doit être en veille sur son secteur d’activité car tout évolue très vite, veille associée notamment à une veille informationnelle pour trouver de l’inspiration pour ses contenus et analyser les tendances en cours.

Il peut avoir recours à des outils tels que Feedly, Scoop It… afin d’avoir un suivi centralisé.

4. Être organisé

Une bonne organisation aidera le CM à devenir plus compétent. Cela signifie notamment planifier sa journée pour limiter la perte de temps. L’organisation c’est aussi une nature s’associant à la rigueur dans le travail. Un bon CM doit savoir organiser sa journée par tâche logique.

On peut également justifier l’élaboration d’un calendrier éditorial dans lequel sont recensés les publications et les jours importants de l’année.

8. Créer de l’engagement IRL (In Real Life)

Un bon CM ne restera pas posté en permanence derrière un écran et un clavier. Il voudra se diversifier, élargir ses compétences et se spécialiser.  Parmi ses axes différenciant, il pourra développer l’engagement sur le terrain, en rencontrant sa communauté par le biais de plusieurs leviers :

  • L’événementiel.
  • Le marketing participatif.
  • La recherche de contenu.

Jongler entre online et offline diversifiera les missions du CM, et lui permettra de développer un réel engagement ancré dans la durée car la rencontre est un point qui crée du lien intra-communautaire (entre les membres d’une même communauté).