Sur Twitter, un prénom résume l’affaire : « Yann ». Yann, 27 ans, est community manager chez Decathlon depuis plus de six ans. Il s’occupe notamment des réseaux sociaux de la marque avec deux autres collègues.

Depuis la polémique sur le hijab de course, Yann éteint les feux sur le compte Twitter de Decathlon. Il justifie et défend inlassablement les raisons du positionnement de la marque face aux commentaires, questions et insultes de centaines d’internautes.

Yann, “Twitter héros”

L’an passé, Yann avait déjà évoqué l’attitude ultra réactive de Decathlon sur les polémiques Social Media la concernant : « Il faut évidemment être réactif pour désamorcer une éventuelle polémique, mais aussi savoir prendre du recul pour apporter les meilleures réponses possibles. On part toujours du principe que les gens ne sont pas virulents gratuitement. Quand on reçoit un message négatif, agressif, ou insultant, c’est que notre interlocuteur fait face à un problème, ou à une interrogation. Notre rôle est de rentrer dans la discussion, en apportant des éléments factuels et en respectant notre interlocuteur ».

De plus, Yann et le compte Twitter de la marque se sont déjà fait entendre pour d’autres faits d’armes avec la hausse des ventes de cravaches suite au film « Cinquante nuances de Grey ». Il n’hésite d’ailleurs pas à prendre positon au nom de la liberté de la femme, en confiant être féministe, être en couple avec une femme engagée, avec qui il discute de ces sujets régulièrement.

Une association de sang froid, de calme, de patience, et de prises de position affirmées qui l’ont érigé au statut de véritable « héros » des réseaux sociaux. Les internautes ayant pris sa défense l’ont même placé le 26 février dernier en top tendance Twitter en France.