Pour rappel, le Social Selling est une stratégie commerciale issue du marketing digital faisant appel aux réseaux sociaux (notamment Facebook, LinkedIn, Snapchat, Instagram) pour vendre en direct une offre de marque.

Un nouveau concept de vente Social Media

Le Social Selling est apparu à partir de 2013 en France, par le biais des sociétés de service B2B qui se sont intéressées en premier à ce canal de vente digital (avocats d’affaires, assureurs, sociétés de service informatique, etc.)

Il est donc temps pour les sociétés françaises de se mettre à jour et de se positionner sur sur les réseaux sociaux en terme de vente. 

Les bases essentielles pour faire du Social Selling

Dans un premier temps, il faut savoir écouter les clients pour répondre à leurs attentes. Le commercial doit ainsi rester en alerte sur les habitudes et comportements de son client potentiel, pour partager ensuite son expertise sur les réseaux sociaux.

Être actif pour être visible

La loi est simple, il faut montrer ce que l’on fait pour se rendre visible, via des contenus partageables. Disons que c’est en quelque sorte une façon de développer son personal branding pour affiner sa e-reputation.

Social Selling VS Community Management

Vous l’aurez compris, le Social Selling passe par le social media pour faire connaître la marque ou pour promouvoir un produit. Il se concentre sur la production de contenus ciblés, à travers la relation vendeur et acheteur.

Le community management a plutôt pour objectif de développer la notoriété de marque ou à promouvoir des contenus auprès d’une communauté. Le but étant de catalyser l’engagement avec des contenus partageables.